AccueilL'HistoireLe FondateurOtake ShihanEsprit - Divinités

Notre Ryu
L'école au Japon
Vidéos
Galerie Photos
Bibliographie
Glossaire
Nous contacter
L'école Katori Jingū
Otake Risuke Shihan
L’école martiale “traditionnelle” dite TENSHIN SHÔDEN KATORI SHINTÔ - RYU existe depuis 600 ans. La  pratique soucieuse et assidue de 20 générations a permis d’y protéger fidèlement  le sens, la stratégie, la philosophie, l’éthique,  l’âme de l’ancestral  guerrier au Japon.
TENSHIN SHÔDEN : « véritable transmission des dieux » en tant que ces esprits nous enseignent ce qu’est la vérité du monde.

Shintô, que nous trouvons au cœur du titre de cette école, articule particulièrement sa fondation avec  le caractère autochtone de la religion « shinto ». Le bouddhisme, en revanche, a été importé sur l’île depuis le continent. Le shintô contrairement au christianisme et au bouddhisme n’a pas de fondateur connu.

Cette religion est aux fondements de la vénération qu’ont les japonais pour la nature ; le monde naturel étant gouverné par des esprits, des divinités, les Kami. Elle a donc pour axe la « voie des dieux, des esprits ».

Cette école qui cultive la voie menant à l’éveil spirituel se veut être celle d’un « art » où serait chaque jour remis en question la tentative d’un développement de toutes nos potentialités. C’est en ce sens qu’elle se réclame d’une pratique en étroite relation avec le Shinto et aussi particulièrement avec le Bouddhisme Shingon Mikkyo.

Vous trouverez, en parcourant le site, des indications sur la branche bouddhiste Shingon fondée  au huitième siècle à Nara par le moine Kukai, ainsi que sur Mikkyo, terme japonais désignant l’enseignement secret, ésotérique, dispensé par ce courant bouddhique.
RYU : Cette école est un Ryu.
Nous penserons déjà au terme japonais de ryûsui qui veut dire l’eau courante.
Le ryu évoque le ruisseau qui permettra l’écoulement d’une recherche marquée par son ancienneté et son  fidèle attachement à une  origine, à une tradition.

Nous nous référerons ici à ce qu’écrit Otake Risuke Shihan, le shihan de l’école, dans  l’introduction de son livre « Katori Shinto ryu - l’esprit du guerrier » - traduction de Christian ODDOUX, shidosha en France :
« Les Koryu (arts martiaux classiques) semblent être actuellement de plus en plus populaires. Si cela est effectivement le cas, il est important qu’ils soient transmis correctement en tant que valeurs culturelles dans leurs formes originelles. Ajouter des caractéristiques locales ou des interprétations personnelles, ou se laisser influencer par des modes de vie moderne tapageurs, et de ce fait, transmettre ces arts impatiemment et sans discipline, ne pourra qu’entraîner l’incompréhension des anciens bujutsu et heiho japonais. »
Katori Jingu
Textes et Photos (Katori Shinto Ryu - Bourgogne) - avec l'autorisation de Otake Shihan